COMMENT SAVOIR CE QU’IL FAUT AMÉLIORER?

Il n’est pas toujours facile de s’auto-diagnostiquer et de mettre le doigt sur ce qui fonctionne moins bien dans notre style ou nos pratiques de gestion n’est-ce pas? Voici quelques suggestions qui vous permettront de sonder quelques sources d’information utiles pour cet exercice :

  • Les résultats de sondage : On le sait tous : les sondages en donnent pas des résultats à 100 % fidèles à la réalité mais, en leur accordant une marge d’erreur raisonnable et en prenant pour acquis que les questions posées sont éclairantes, on peut faire l’hypothèse qu’ils donnent des indices intéressants sur ce qui se passe dans une organisation. À la lumière de ce qui ressort de ces sondages, surtout s’ils sont administrés de façon régulière et analysés avec sagesse et justesse, un gestionnaire peut identifier des éléments sur lesquels il peut agir et qui feront une différence pour la satisfaction au travail des employés.
  • Les échanges avec ses supérieurs, ses actionnaires, ses partenaires d’affaires :  Pourquoi ne pas recueillir la rétroaction de ceux qui nous supervisent ou de ceux à qui l’on rend des services ou avec qui l’on interagit?  En créant un contexte favorable à l’obtention de réponses franches, honnêtes et concrètes, un gestionnaire peut espérer obtenir de l’information utile sur l’impact qu’il a sur son milieu, sur ses forces et ses faiblesses.
Prochain article Article précédent